• Pensez détox

     

    Le corps s’encrasse tout au long de son existence, et au même titre qu’un véhicule il convient de faire des vidanges régulièrement.

     

     

     Le drainage

    Alors quand et comment faire ces vidanges ? bien-sûr on ne va pas compter en kilomètres au même titre que la voiture, mais plutôt en saison.

    A la sortie de chaque saison un nettoyage de l’organisme, que l’on nomme communément drainage en naturopathie ou détox est à observer pour une prévention en santé et pour garder sa vitalité.

    Bien-sûr qui dit drainage ou détox à chaque inter saison, ne dit pas ‘’faire n’importe quoi’’ durant ces mêmes saisons, en effet puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, observer une bonne hygiène de vie, physique et mentale s’impose de fait tout au long de l’année.

    Le drainage peut également accompagner et finaliser un traitement, car drainer n’est pas traiter !

    Comment cela fonctionne ?

    Le corps dispose de cinq principaux organes dont leurs fonctions résident dans l'élimination des toxines. Ce sont les "émonctoires".

    Ces émonctoires filtrent le sang pour éliminer les toxines.

    5 Principaux émonctoires

    • Le foie, qui élimine les déchets à travers la bile
    • Les intestins dont les supports sont les selles
    • Les reins qui éliminent par l'urine
    • Les poumons exhalent les toxines à travers l’air expiré
    • La peau expulse les déchets par la sueur

    Quelques  conseils en phytothérapie pour activer les émonctoires

    • Le Radis noir concernant le foie. Attention toutefois de ne pas prendre cette plante si risques de petits calculs, sinon l’artichaut est une bonne alternative
    • Le Boldo pour les intestins grâce à son rôle sur la bile qui mécaniquement stimulent l’évacuation des selles
    • Le Pissenlit pour évacuer les toxines via les reins
    • Le tussilage est une option concernant les poumons
    • La bardane étant l’alliée de la peau

    D’autres plantes peuvent s’utiliser comme draineurs, l’Orthosiphon et le Bouleau en cas  d’inflammation, la Vigne rouge pour stimuler les circulations, l’Ortie, une excellente plante reminéralisante de surcroît.

    La complémentation alimentaire

    Une règle est répandue, celle qui repose sur le risque de fatiguer l’organisme si tous les émonctoires sont stimulés en même temps !Pensez détox

    Dans ce cas mon conseil est DRAINOSTIM®                     Accédez au produit en cliquant sur l'image=>

    Ce complément alimentaire, avec une synergie d’ingrédients exceptionnelle, est en effet, non seulement un complexe renfermant des plantes adéquates, les vitamines et minéraux, mais il permet également à l’organisme de s’équilibrer avec ses fonctions de protection des organes, il permet également de nourrir et stimuler en douceur l’organisme.

    DRAINOSTIM® aide à la stimulation et au drainage des organes. Il favorise les fonctions d'élimination et procure une sensation de légèreté et de bien-être.
    DRAINOSTIM® est recommandé dans le cadre d'un programme d'amincissement.

    Retrouvez les informations de DRAINOSTIM® sur https://www.etnas-labo.com

    >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent.<<<

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les allergies, rhinite allergique appelée également rhume des foins sont des manifestations inflammatoires des voies respiratoires et ophtalmiques. L'OMS classe les allergies au 4ème rang mondial des affections chroniques !

    Les aliments et nutriments favorables en cas d'allergies

     

    J'ai consacré un article sur les allergies, consulter ici. Dans cet article nous allons découvrir les moyens naturels à la portée de tous afin de mieux supporter les manifestations allergiques saisonnières.

     

    Les aliments à favoriser

    => Le poisson des mers froides : Riches en oméga-3 diminuant l'inflammation.

    => Les fruits à coques : Pour les mêmes raisons que les poissons. 

    => L'huile de colza : Apporte des oméga-3 dans les salades.

    => La pomme : Les pommes renferment de la quercétine, un flavonoïde aux propriétés anti-inflammatoires. Choisir des pommes bios car la quercétine se trouve dans  la pelure qu'il convient de manger !

    => Les oignons jaunes et rouges : Eux aussi renferment de la quercétine.

    => Le brocolis : Riche en quercétine également.

    => Les noix : Riches en nutriments anti-inflammatoires et anti-oxydants, elles contiennent notamment de la vitamine E et du magnésium qui atténuerait les sifflements lors de la respiration !

    => La tomate : La vitamine C contenue dans la tomate renforce l'organisme et agit comme antihistaminique naturel. Entière ou en sauce, la tomate contient du lycopène; une étude Israélienne montre que le lycopène diminue de 45 % les crises d'asthme !

    => Le curcuma : La curcumine minimiserait la production de mastocytes, cellules responsables de la libération de l'histamine.

    => Des boissons chaudes, thé : Elles permettent la réduction du mucus bronchique. Le thé possède en plus des propriétés anti-oxydantes très inintéressantes en périodes d'allergies !LES ALIMENTS ET NUTRIMENTS FAVORABLES EN CAS D'ALLERGIES

     

    Les nutriments à favoriser

    => Les oméga-3 : Comme nous l'avons vu précédemment, poissons, fruits à coques, huiles de colza...

    => La quercétine : Voir les aliments qui en contiennent plus haut ! Elle diminuerait la dégranulation des mastocytes.

    => Huile essentielle d'estragon : Possède des propriétés antihistaminiques grâce à l'estragol contenu dans l'huile essentielle et permet également une meilleure digestion. 2 à 4 gouttes dans la salade mélangée à l'huile de colza.

    => Les OPC : Véritables anti-inflammatoires agissant naturellement sur les mêmes médiateurs que la cortisone, inhibant la cyclooxygénase et la lipoxygénase. Enveloppe des arachides, fruits rouges, cacao, thé vert et surtout extraits de pépins de raisins dosés comme OPC du Laboratoire ETNAS, véritable référence!

    => Le zinc : Important dans l'équilibre immunitaire. Une bonne synergie aux OPC !

    => Le sélénium : Renforce l'action des OPC. Il active le glutathion-peroxydase. Les sources essentielles de sélénium, les poissons et fruits de mer...

    >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent.<<<

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Rester en bonne santé devient un enjeu majeur dans notre société et malheureusement lorsque celle-ci défaille, il est parfois difficile de revenir à un équilibre. Nous connaissons l'adage, "Mieux vaut Prévenir que Guérir". Dans mes articles j'essaie d'apporter des réponses en matière de prévention, et dans celui-ci je vais vous apporter une nouvelle possibilité, simple, à la portée de chacun et gratuite... La respiration des '' Vitamines de l'air"!

    Mon astuce Santé : Respirez les "Vitamines de l'air''

    Les "Vitamines de l'air"

    C'est le Professeur Jacques Métadier, de la Faculté de Tours, qui baptisa les ions négatifs de l'air ''Vitamines de l'air" ou encore ''Oxions".

    Nous respirons donc des molécules d'air de la même manière que nous ingérons des molécules alimentaires.

    Ces molécules d'air de charges électriques, comme c'est le cas en alimentation, apportent des éléments favorables et défavorables pour la santé.

    Ces molécules d'air sont catégorisées en 2 types : Les ions positifs et les ions négatifs.

    Rappelons que chaque molécule est un atome possédant un noyau et des électrons qui gravitent autour de lui. Lorsque l'atome perd un électron, un déséquilibre entre les charges positives et négatives se produit. L'atome devient positif quand il perd un ou plusieurs électrons, (c'est le phénomène d'oxydation), et il devient négatif quand il en gagne un ou plusieurs, (c'est le phénomène de réduction ou anti oxydation).

    Les ions positifs sont donc défavorables pour la santé, pouvant favoriser l'anxiété, l'angoisse, la nervosité, les insomnies et tout autre type de problème de civilisation.

    Les ions négatifs ont, quant à eux des impacts positifs sur la santé. Ce sont justement ces ions négatifs que le Pr Métadier à appelés "Vitamines de l'air".

    Les ions négatifs de l'air

    Les ions négatifs proviennent de divers éléments :

    • La radioactivité des sols
    • Les brumes de cascades, de la pluie, des vagues de la mer et des océans
    • La chlorophylle des plantes
    • Les radiations de rayons, UV notamment
    • Le frottement de l'air sur les aiguilles des pins

    Nous pouvons donc remarquer que la teneur en ces fameuses "Vitamines de l'air" dans l'air, que nous respirons, dépend de l'endroit où nous vivons. Ces teneurs dépendent également des saisons, de la température, du temps atmosphérique...

    Il est considéré que le taux d'ions négatifs ne devrait pas être inférieur à 2 000/cm3.

    Voici ce que démontrent des études à ce sujet :

    • Au pied des cascades, entre 10 000 et  50 000/cm3
    • En montagne, entre 2 000 et 8 000/cm3
    • Après un orage, entre 2 000 et 5 000/cm3
    • Au bord de mer, environ 4 000/cm3
    • En forêt, environ 3 000/cm3
    • A la campagne après un orage, environ 2 500/cm3
    • A la campagne avant un orage, entre 800 et 1 500/cm3
    • En ville, entre 50 et 500/cm3
    • Au bureau, entre 10 et 50/cm3
    • En voiture, entre 5 et 20/cm3
    • Lieu climatisé 0/cm3

    Et dans un lieu ionisé, jusqu'à 9 000/cm3

    Il est donc certain, si nous souhaitons améliorer notre état de santé, nous devons prendre en considération ces paramètres en complément de la mise en place d'une hygiène de vie équilibrée.

    "Respirer" des anti oxydants

    Les citadins vivant dans des appartements climatisés, ou non, se déplaçant en automobile pour se rendre à leur bureau, climatisé ou non, et y rester 8 heures par jour, ont un manque évident de "Vitamines de l'air"!

    Ces personnes sont confrontées à une forte oxydation, Il leur est fortement conseiller :

    1. De marcher d'avantage
    2. D'aller se détendre régulièrement à la campagne au pied d'une cascade et/ou en forêt
    3. D'installer un ioniseur, sans production d'ozone, dans leur bureau et dans leur maison

     

    Manger et respirer sont deux fonctions vitales pour la vie. La santé est en étroite liaison avec l'équilibre oxydo réduction qui dépend de ce que nous mangeons et respirons, (Voir l'article sur les anti oxydants).

    Les bénéfices des ions négatifs :

    • Stimulation des métabolismes, effets anti oxydant et anti vieillissement
    • Renfort des défenses de l'organisme
    • Renfort des muqueuses respiratoires...

     

    Exercices physiques réguliers en nature reste une bonne piste pour conserver son capital santé...

     

    >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent.<<<

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Cet article est tiré de mon blog  http://devenez-zen.fr/

    L’insomnie, les troubles du sommeil et la nervosité sont causés par l’anxiété, le surmenage, les douleurs physiques, l’abus d’excitants, la prise de certaines médications… La phytothérapie peut apporter des réponses naturelles!

    Les plantes calmantes

    Les plantes sédatives et antispasmodiques interviennent sur l’équilibre du « terrain » de l’individu.

    Les plantes sédatives sont conseillées lors de troubles nerveux, comme l’anxiété, insomnies, irritabilité.

    L’association de plantes sédatives à celles ayant des actions anti spasmodiques digestifs et hépato-rénales renforce l’activité calmante. 

    La prise de ces plantes en tisanes doit nécessairement être associée à un équilibre alimentaire et au respect d’une bonne hygiène vitale.

    Les simples

    => Lotier corniculé (Lotus corniculatus L)

    Famille : légumineuses

    Parties utilisées : fleurs

    Principes actifs : flavonoïdes, hétérosides cyanogénétiques, (nitrilosides), composés phénoliques

    Propriétés : sédatif nerveux et antispasmodique pour contrer les insomnies, palpitations, l’émotivité et l’éréthisme nerveux

    Conseils d’utilisation : en infusions, 15 à 20 grammes de fleurs par litre d’eau. Boire 250 ml par jour

    => Oranger bigaradier (Citrus aurantium)

    Famille : Rutacées

    Parties utilisées : Fleurs et feuilles

    Principes actifs fleurs : essences de neroli et fleurs d’oranger, huiles essentielles, (camphène, pinène, linalol, géraniol)

    Principes actifs feuilles : essence de petit grain, huiles essentielles, (limonène, linalol, géraniol), glucosides flavoniques

    Propriétés : sédatif, hypnotique, anispasmodique digestif et puissant vagotonique, (équilibrant du système nerveux parasympathique)

    Conseils d’utilisation : en infusions, 5 à 15 grammes de fleurs et/ou feuilles par litre d’eau. Boire 500 ml par jour

    => Valériane : (Valeriana officinalis L.)

    Famille : Valérianacées

    Parties utilisées : Racines et rhizomes

    Principes actifs : iridoïdes, (valépotriates), huiles essentielles, (esters terpéniques, acide isovalérianique, acide acéto-valérique), alcaloïdes, (actinidine)

    Propriétés : sédatif du système nerveux central, puissant neuro-sédatif, (gabaergique), antispasmodique digestif pour réguler les insomnies et palpitations

    Conseils d’utilisation : en décoctions, 3 à 5 grammes de racines pour 200 ml d’eau. Boire le soir pour le coucher, mais goût désagréable. Il est donc possible de prendre la teinture mère 2 à 10 grammes par jour ou l’extrait fluide à raison de 1 à 2 grammes par jour. La forme nébulisat, (extrait), en gélules reste la plus pratique; 0.5 à 2 grammes d’extrait par jour pour un adulte et 0.3 à 1 gramme pour un enfant

    => Aubépine : (Crataegus oxyacantha)

    Famille : Rosacées

    Parties utilisées : fleurs

    Principes actifs : Polyphénols, flavonoïdes, flavanes, triterpènes

    Propriétés : sédatif cardiaque, antispasmodique

    Conseils d’utilisation : en infusions, 10 grammes de fleurs par litre d’eau. Boire 3 à 4 tasses par jour

    => Marjolaine : (Origanum majorana L.)

    Famille : Labiées

    Parties utilisées : fleurs

    Principes actifs : huiles essentielles, ( α-terpinéol, cétone), polyphénols, (acide rosmarinique),

    Propriétés : anxiolytique, antispasmodique digestif

    Conseils d’utilisation : en infusions, 50 grammes de fleurs par litre d’eau. Boire 250 ml par jour

    => Aspérule odorante : (Asperula odorata L.)

    Famille : Rubiacées

    Parties utilisées : plante entière

    Principes actifs : Hétéroside coumarinique, iridoïdes, (asperuloside)

    Propriétés : antispasmodique digestif. A proposer en cas d’insomnies chez l’enfant

    Conseils d’utilisation : en infusions, 10 grammes de plante par litre d’eau. Boire 250 ml à 500 ml par jour

    => Passiflore : (Passiflora incarnata L.)

    Famille : Passifloracées

    Parties utilisées : parties aériennes

    Principes actifs : alcaloïdes, (harmine, harmane, harmol), flavonoïdes, (quercétol, lutéol, kampférol), hétérosides

    Propriétés : puissant sédatif, antispasmodique pour contenir l’anxiété, les insomnies, (endormissement)

    Conseils d’utilisation : en infusions, 10 à 15 grammes de plante par litre d’eau. Boire 250 à 500 ml par jour

    Conseil d’usage : cette plante peut entraîner des céphalées et des troubles de la vision en cas de grosses ingestions

    Les mélanges de plantes calmantes

    => Première proposition

    Aspérule odorante plante 20 gr.

    Aubépine fleurs 20 gr.

    Oranger bigaradier fleurs et feuilles 20 gr.

    Passiflore plante 20 gr.

    Lotier corniculé fleurs 10 gr.

    Marjolaine feuilles 10 gr.

    Conseils d’utilisation : en infusions, une cuillère à soupe par tasse. Infuser 15 minutes environ. Boire une tasse le soir

    => Deuxième proposition

    Dans ce mélange particulièrement recommandé aux insomniaques anxieux, on rajoute le Rauwolfia en racines. Cette plante, (Rauwolfia serpentina), hypotensive et sédatif nerveux contient des alcaloïdes.

    Valériane racines 50 gr.

    Lotier Corniculé fleurs 40 gr

    Oranger bigaradier fleurs et feuilles 40 gr

    Rauwolfia racine 15 gr.

    Conseils d’utilisation : en infusions, une cuillère à soupe par tasse. Infuser 10 minutes environ. Boire une tasse dans la matinée et au coucher

    Livres conseillés

    => Tisanes et des Maux (des) par Fabienne Joanny – Docteur en Pharmacie

    => Secrets d’une herboriste : La bible des plantes par Marie Antoinette Mulot – Herboriste Diplômée

    >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent.<<<

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Réduire son stress

    Cet article est tiré de mon blog  http://devenez-zen.fr/

    La procrastination est une tendance que beaucoup de personnes ont à remettre au lendemain des actions. Dans ce dernier article sur la procrastination, nous établissons le lien direct entre procrastination et stress !

    Cours "En Finir avec la Procrastination"

    100 Règles d’Or pour en finir avec la Procrastination

    Procrastiner engendre plus de stress

    Je pense que la procrastination est la cause n°1 du stress dans notre société. A travers l’histoire, des penseurs ont noté une connexion entre l’échec de l’action et le sentiment d’anxiété.

    Si vous avez l’habitude de remettre les tâches dont vous avez peur à plus tard – si vous avez tendance à éviter les situations et événements qui vous terrifient- vos peurs ont grandi hors de proportion. À chaque fois que vous décidez de ne pas faire quelque chose parce que vous avez peur d’échouer, votre confiance en vous prend un autre coup. Lorsque vous faites face à la peur et le faites de toute manière, votre confiance obtient un énorme coup de fouet. Bientôt, vous rirez de ces peurs imaginaires. 

    Le face à face avec ses objectifs

    Établissez des objectifs. Placez des priorités. Demandez à vos amis et collègues de vous critiquer. Ajustez les objectifs si nécessaire. Récompensez-vous lorsque vous terminez votre travail. Si vous êtes un dirigeant, faites que ceux qui procrastinent s’encouragent les uns aux autres. Aidez-les à dépasser leurs peurs. Trouvez un mentor pour vous aider.

    Soyez aussi honnête que possible lorsque vous estimez combien de temps prendront les choses que vous n’aimez pas. La plupart des tâches que nous remettons à plus tard sont simples. Elles causent une quantité de stress dans nos vies hors de proportion par rapport au temps requis pour les terminer. Pensez à combien de fois un travail tant redouté a pris bien moins de temps que ce que vous pensiez. Pouvez-vous apprendre quelque chose de cette expérience ? Les études ont montrées que les travailleurs gâchent près d’un tiers de leurs temps de travail. Ces mêmes travailleurs se plaignent habituellement de stress chronique causé par le manque de temps. Voyez-vous la connexion ? Moins vous réalisez de choses, plus vous souffrez d’un sentiment de stress et d’anxiété.

    Gagnez du temps

    La seule manière d’aller à la racine du problème est de mesurer la façon dont vous dépensez votre temps. Conservez un journal du temps que vous avez passé sur des choses que vous n’avez pas besoin de faire. Prenez note des choses qui peuvent être réalisées de façon plus efficace. Essayez de faire cela pendant toute une journée de travail. Lorsque vous analyserez votre liste, vous pourriez être surpris du temps gâché qui s’est glissé dans votre journée. Considérez les choses que vous n’avez pas besoin de faire comme des choses devant être éliminées. Vous ne contrôlez probablement pas la cause de ce qui a gâché votre temps. Demandez-vous comment éliminer ces choses que vous pouvez contrôler.

    Comme le Chapelier Fou dit à Alice : « Si tu connaissais le temps aussi bien que moi, tu ne parlerais pas de le perdre. »

    Retrouvez la première partie de la procrastination ICI

    Retrouvez la seconde partie de la procrastination ICI

    Retrouvez la troisième partie de la procrastination ICI

    Retrouvez la quatrième partie de la procrastination ICI

     

    ACCUEIL EquilibreSante®

     

    >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent.<<<

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires