• LES CHOUX : BONS POUR LA SANTE!

    LES  CHOUX : BONS POUR LA SANTE!La famille des choux est regroupée dans une sous-famille, les crucifères.

    Le genre que nous consommons est Brassica oleracea regroupant le chou fleur, (Brassica oleracea botrytis), le chou de Bruxelles, (Brassica oleracea gemmifera),  les choux pommés, vert, blanc, rouge, (Brassica oleracea capitata),  le brocoli, (Brassica oleraceaitalica).

    Brassica oleracea a été domestiqué il ya plusieurs  milliers d’années et pousse toujours à l’état sauvage sur les côtes atlantique et  méditerranéenne.

    Ces légumes ne sont pas particulièrement appréciés d’une façon générale, et pourtant ils représentent un véritable allié à notre santé comme nous allons le voir et devrait être régulièrement présents sur nos tables.

    Les choux peuvent être consommés de différentes façons, il existe de nombreuses recettes pour les rendre succulents.

    Les propriétés thérapeutiques

    Les plantes de la famille des crucifères, Brassica oleracea, (choux), Brassica napus, (colza, rutabaga), Brassica rapa, (navet, chou chinois), Brassica nigra, (moutarde noire) étaient cultivées dans l’ancien temps pour leurs propriétés médicinales.

    Les Grecs et les Romains appréciaient tout particulièrement les choux comme  plantes médicaments.

    Le romain Caton l’ancien 200 ans avant J.-C. voyait dans le chou un remède universel pour éviter le médecin. « Le chou chasse tout et guérit tout », écrivait-il. Il eut  23 fils, dont le dernier à l’âge de 80 ans.

    Pour les Romains, d’une façon générale, le chou chassait la mélancolie.

    Le père de la diététique, Hippocrate, parlait des choux comme « légume aux mille vertus »

    Diogène se nourrissait que de choux, arrosés d’eau claire. Il mourut à l’âge de 83 ans.

    Au Moyen-âge, des feuilles de chou étaient malaxer et mélanger dans de l’argile, et servaient de cataplasmes contre les rhumatismes.

    Le scorbut  des marins fut vaincu par le chou de la choucroute.

    Malheureusement le chou est tombé dans les oubliettes au cours du temps, mais refait son apparition dans le domaine de la santé.

    Des études témoignent de l’impact positif des légumes crucifères en général et des choux en particulier sur le cancer. Une prise de 3 à 5 portions de crucifères, notamment brocoli, chou, reste un excellent protecteur contre cette maladie en plus d’une alimentation riche en autres types de légumes et fruits.

    La diminution de la pomme de terre dans nos plats, qui représente environ la moitié de la prise de fruits et légumes en occident, et l’augmentation des choux dans l’alimentation peut donc contribuer au maintient d’une meilleure santé.

    Le chou par sa teneur en nombreux actifs est un aliment remède pour :

    • Tonifier l’organisme, lutter contre les avitaminoses grâce aux vitamines C, E, A, B1.
    • Digérer, améliorant notamment les douleurs intestinales. Riche en fibre, le chou améliore le transit.
    • Décongestionner le foie. Le chou est un excellent détoxinant général.
    • Activer la circulation sanguine.
    • Protéger le cœur. La consommation régulière de choux entraîne la diminution de l'homocystéine, une protéine du sang, qui en forte concentration peut occasionner des maladies cardiovasculaires.
    • son action positive sur les différents types de cancers. Les choux renferment des polyphénols, ces flavonoïdes grands protecteurs cellulaires. Les choux, et surtout le brocoli, contiennent de fortes teneurs en glucosinolates.

       

      Les glucosinolates ne sont pas actifs directement, mais ils libèrent 2 composés chimiques possédant une très haute activité anti cancéreuse : ce sont les indoles et les isothiocyanates.

      Lors de la mastication du chou, comme le brocoli très riche en glucosinolates, ses dérivés isothiocyanates sont transformés en sulforaphane, sous l’action d’une enzyme, la            myrosinase, que renferme également le chou.

      Le sulforaphane est une puissante molécule anticancéreuse. Il pourrait agir sur l’apoptose, la mort des cellules cancéreuses. Il possède des propriétés antibiotiques, bactéricides,    prévenant notamment l’ulcère de l’estomac en s’opposant à Helicobacter pylori.

      Pour bénéficier des bienfaits des molécules que les choux contiennent, il est nécessaire de ne pas les faire trop chauffer, ni les tremper dans une grosse quantité d’eau, pour ne pas   détruire les glucosinolates et leurs dérivés.

      Les Docteurs Canadiens  Béliveau et Gingras, spécialistes du cancer, recommandent de varier les différents types de choux et crucifères. En effet d’autres molécules, comme le phenethyl isothiocyanate (PEITC) et l’indole-3-carbinol (I3C) sont formés à partir des glucosinolates, et présentes dans le chou chinois et le cresson de fontaine.

      Le PEITC reste une molécules les plus toxiques pour les cellules cancéreuses. Cette molécule détiendrait ainsi 2 rôles; la prévention et l’attaque des tumeurs.

      Je ne peux qu’encourager à chacun de varier son alimentation avec un apport de différents végétaux aux 2 repas principaux. Il semble même souhaitable de dépasser la recommandation des 5 fruits et légumes par jour!

      Lors de votre prochain marché, regardez dans votre cabas si une variété de choux s’y trouve.

      Le chou de la choucroute est parfaite pour confectionner des entrées ou accompagner divers plats et notamment le poisson.

      En cataplasmes, le chou lutte contre les inflammations et les douleurs :

      • ORL et infections bronchiques.
      • Problèmes cutanés.
      • Réduit les œdèmes.
      • Possède une action analgésique contre divers maux, dents, tête, yeux…

      Pour les cataplasmes, écraser les feuilles après avoir retirer la côte centrale et placer sur la zone à traiter en couvrant avec une gaze. Il est également possible de placer directement la feuille chaude sur la partie à traiter, après avoir pris le soin de retirer la côte centrale.

       

     

    « CURCUMA ET MEMOIRELE THYM : NOTRE AMI POUR L'HIVER! »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :