• LE VIEILLISSEMENT

    LE VIEILLISSEMENTLe vieillissement est d’abord un état naturel, d’ordre physiologique.

    Nous pouvons agir sur sa progression par l’intermédiaire de l’alimentation et de la complémentation alimentaire.

    Le vieillissement est ensuite un état d’ordre pathologique amorcé par différentes maladies.

    Ces maladies sont favorisées par les comportements alimentaires non appropriés, la sédentarité, les différents stress physiques et psychiques.

    Dans ces 2 types de vieillissement, la production radicalaire tient un rôle primordial.

    LE STRESS OXYDATIF     

    ENERGIE ET RADICAUX LIBRES 

    L’activité mitochondriale, en synthétisant l’A.T.P. (l’adénosine triphosphate), par l’intermédiaire de l’oxygène et des substances nutritives, provoque la   formation de radicaux libres.

    Ces radicaux libres vont à leur tour altérer le fonctionnement mitochondrial et son ADN. LE VIEILLISSEMENT

    Les mitochondries agressées réduisent la production d’A.T.P. qui associée à la prolifération des radicaux libres détruit les composants cellulaires.

    Endommagées, les cellules manquant d’énergie sont moins efficaces, et c’est le fonctionnement des tissus et de tout l’organisme qui est perturbé.

    UN PREMIER CONSTAT :

    La baisse calorique de l’alimentation ralentirait le vieillissement en diminuant la production de radicaux libres dans les mitochondries.

    CONSÉQUENCES

    Toutes ces situations ont un point commun :

                

    LE STRESS OXYDATIF  LE VIEILLISSEMENT

    Stress oxydatif => Hypoxie cellulaire => Inflammation = DOULEURS

     

    VIEILLIR EN BONNE SANTE :

    C’est bien gérer le fonctionnement énergétique. En fonction du mode de vie de chacun. Seul le métabolisme de base, (renouvellement tissulaire, thermorégulation), est relativement identique d’un individu à un autre.

    C’est gérer les défenses de l’organisme face aux agressions multiples, telles que chimiques, (pollutions de l’air, du sol, de l’eau), biologiques, (virus, bactéries, parasites), psychologiques, (relations des individus entre eux), individuelles, (alcoolisme, tabagisme, toxicomanie).

    STRESS OXYDATIF, FACTEUR INÉLUCTABLE :

    Les radicaux libres résultent de la combinaison de l’oxygène avec les glucides, lipides et protides.

    DÉFINITION DU STRESS OXYDATIF:

    Déséquilibre entre les éléments pro-oxydants, (endogènes et exogènes), et les éléments antioxydants, (enzymes, oligo-éléments, vitamines, minéraux, flavonoïdes).

    Le stress oxydatif est l’ensemble des lésions résultant d’un déséquilibre entre production d’espèces réactives de l’oxygène  et les mécanismes de défense.

    Le stress oxydant peut résulter :

    • Soit d’une production de radicaux libres exagérée,
    • Soit de défenses altérées

    SOLUTIONS

    Le stress oxydatif en excès constitue un danger pour l’organisme. Il doit donc impérativement s’en protéger, par une hygiène de vie adaptée au quotidien.

    Notre capacité à répondre concrètement au stress dépend de trois facteurs essentiels :

    → l’alimentation

    → la complémentation (vitamines, plantes, minéraux...)

    → la qualité de notre environnement (extérieur, intérieur).

    L’ALIMENTATION

    De la qualité et de la quantité de l’apport nutritionnel, dépendra la résistance de l’organisme face aux agressions diverses.

    «  QUE TON ALIMENT SOIT TON MEDICAMENT » LE VIEILLISSEMENT

    (Hippocrate - 460-370 avant J.C, père de la diététique)

    L’alimentation doit apporter les éléments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

    • Eléments de construction et réparation de la peau, muscles, os et autres tissus, tels que les acides aminés et les graisses.
    • Eléments de nettoyage actifs sur les reins, le foie, les intestins, poumons et la peau : acides aminés soufrés, disulfure de diallyle , eau.
    • Eléments de fonctions des systèmes nerveux et hormonaux : sucre, graisses (AGPI), vitamines , minéraux, acides aminés.
    • Eléments antioxydants pour la protection cellulaire : minéraux, vitamines et divers nutriments phytochimiques (caroténoïdes, disulfure de diallyle, flavonoïdes, polyphénols).

    LA COMPLEMENTATION

    La complémentation alimentaire prend en charge les manques de l’assiette, en procurant les éléments nécessaires, vitamines, minéraux,  AGPI, acides aminés…selon  les besoins de chacun, pour rééquilibrer l’organisme. 

    L’alimentation moderne n’est pas toujours suffisante en apports nutritionnels pour maintenir notre équilibre et donc préserver notre santé.

    5 points essentiels à respecter :

    • Le drainage pour renforcer l’organisme par l’équilibre des humeurs et des fonctions du terrain.
    • La protection, renfort des tissus.
    • Le soulagement en maîtrisant l’inflammation.
    • La nutrition pour reconstruire les tissus.
    • La stimulation des systèmes immunitaire et nerveux.

     LE VIEILLISSEMENT

     

     

     

    « LE DO INLES ANTIOXYDANTS »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :