• LE STRESS OXYDATIF

    LE STRESS OXYDATIFLe stress oxydatif est le déséquilibre entre les éléments  pro-oxydants, endogènes et exogènes, et les éléments antioxydants, endogènes et exogènes, (enzymes, oligo-éléments, vitamines, minéraux, flavonoïdes). 

    Le stress oxydatif  peut résulter :

    •  Soit d’une production de radicaux libres exagérée.
    •  Soit de défenses altérées.

    Un radical libre est  une molécule instable endommageant l’intégrité des cellules en s’attaquant aux membranes, protéines et ADN.

    Un vieillissement cellulaire  prématuré résulte de l’attaque des radicaux libres entraînant toutes sortes de maladies...

     Les principaux facteurs endogènes oxydants

    •  La phagocytose
    •  L’activité mitochondriale
    •  L’accumulation de métabolites réduits dans l’organisme
    •  Le métabolisme de l’acide arachidonique

     Les principaux facteurs exogènes oxydants

    • Le stress
    • Les radiations
    • L’exposition aux rayons UV
    • La pollution
    • Le tabagisme
    • L’alcoolisme
    • La prise médicamenteuse
    • L’absorption de pesticides
    • L’exercice physique en excès
    • L’alimentation déséquilibrée avec un apport important d’acides gras  saturés….

    Les sources endogènes anti oxydantes

    • Le glutathion
    • La super oxyde dismutase
    • La catalase

     Les sources exogènes anti oxydantes

    Ce sont principalement celles là même permettant la réactivation des sources endogènes:

    • Les procyanidols
    • Les vitamines A, C, E
    • Les oligo éléments Zinc, Manganèse, Cuivre,  Selenium...

    Stress oxydatif et alimentation

    Une alimentation adaptée et équilibrée préviendra un déséquilibre oxydatif.

    Une alimentation pauvre en végétaux et riches en produits animaux et laitage est facteur de stress oxydatif.

    Les fruits et légumes riches en enzymes, (crus), en flavonoïdes, (procyanidols), en vitamines et oligo éléments sont les garants d’une protection optimale.

    Les légumineuses apporteront leurs éléments vitaminiques et minéraux et contribueront ainsi à la défense de l’organisme  face à la production radicalaire.

    De la qualité et de la quantité de l’apport nutritionnel dépendra la résistance de l’organisme face aux agressions diverses.

    La baisse calorique de l’alimentation chez certaines personnes ralentirait le vieillissement en diminuant la production de radicaux libres dans les mitochondries.

    La prise de thé sera d’un grand secours et permettra au cours des repas copieux de contrer la production radicalaire en excès.

     La complémentation alimentaire

    Si les radicaux libres favorisent le vieillissement et les maladies, l’inverse est vrai aussi!

    Il sera utile de complémenter son alimentation avec un complément alimentaire apportant une parfaite synergie de ses composants vitaminiques et minéraux et une bonne concentration en OPC, (procyanidols).

    Pour une protection optimale, je conseille OPC® du Laboratoire ETNAS. Des dosages et formulations différentes répondent au besoins physiologiques de chacun.

    Voir l'article LES ANTIOXYDANTS

    >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent.<<<

     

    LE STRESS OXYDATIF

    « GERER LE CHANGEMENT DE SAISONLE THE »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :