• LE DRAINAGE DU PRINTEMPS

    LE DRAINAGE DU PRINTEMPSLe printemps arrive à grand pas. La nature va petit à petit se réveiller, les premiers bourgeons vont apparaître.

    A la sortie de l’hiver le corps a besoin de se nettoyer. Nous abordons la partie de l’année idéale pour débarrasser notre organisme des toxines accumulées tout au long de l’hiver.

    Si nous voulons rester en bonne forme ou la retrouver, des solutions existent.

    Tout d’abord il convient de favoriser une alimentation adaptée.

    Ensuite nous pouvons faire une cure de drainage sur 3 semaines à un mois environ.

    Nous verrons à travers cet article les différentes possibilités qui s’offrent à nous pour aborder ce nettoyage de printemps.

    Le drainage sera le premier allié pour perdre ces quelques kilos superflus pris pendant la période hivernale.

    Le drainage sera doux pour ne pas épuiser l’organisme mais pour lui permettre de reprendre  de l’énergie.

    Eviter les apports en toxines

    Si on désire  chasser les toxines de l’organisme par une cure de drainage de printemps, il est impératif d’éliminer tous les apports de toxines.

    • Arrêt du tabac, gros producteur de radicaux libres favorisant le vieillissement cellulaire.
    • Réduction, voir arrêt de l’alcool qui est également responsable  du vieillissement cellulaire prématuré en favorisant la production des radicaux libres. De plus l’alcool monopolise le foie, l’un des organes de détoxination.
    • Réduction, voir arrêt des plats préparés souvent trop riches en sucres et renfermant des additifs délétères à la santé. D’une manière générale tous les produits caloriques sont à éviter.
    • Se détourner des sodas trop sucrés et renfermant divers additifs.
    • Réduction de la viande rouge, trop riche en graisses saturées, nocives pour les artères, et en différentes toxines. Une seule prise par semaine peut suffire. Alterner l’apport protéique avec du poisson, de la viande blanche, des légumineuses et des céréales complètes riches en fibres.
    • Eviter les charcuteries, trop grasses et les fromages gras.

    Choisir ses aliments détox

    La détoxination de l’organisme se fait par le biais des 5 émonctoires, foie, reins, poumons, intestins et peau. Les aliments favorisant l’élimination des toxines activeront par conséquent ces 5 émonctoires.

    L’équilibre alimentaire doit être respecté tout au long de l’année pour éviter la surcharge de l’organisme entraînant toutes sortes de problèmes, fatigue, syndromes métaboliques...

    Les principaux aliments à incorporer à chaque repas sont les fruits et légumes frais et bios de préférence, (inutile d’ingérer des pesticides et autres résidus toxiques!).

    Les aliments détox

    1. Les légumes
    • Artichaut, cholérétique, cholagogue, participe à la synthèse de la bile et de son évacuation entrainant les toxines dans les intestins pour les évacuer.
    • Betterave, riche en bétanine, substance de soutien hépatique. Riche en inuline, la betterave sert de prébiotique pour la flore intestinale. Elle permet ainsi une meilleure assimilation des nutriments.
    • Carotte, renferme également de la bétanine et de l’inuline, ainsi que d’autres nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.
    • Choux, voir l’article n°35.  Assurent la sulfoconjugaison permettant l’élimination des toxines par les reins.
    • Avocat, permet de solubiliser les toxines dans l’eau favorisant leur évacuation par les reins.
    • Cresson, aliment diurétique renfermant potassium et vitamines.
    • Chicorée, possède de l’inuline comme la betterave et la carotte. Apporte une aide dans la digestion.
    • Concombre, riche en potassium, aide à éliminer.
    • Poireau, riche en fibres, vitamines et minéraux, un allié contre les transits paresseux.
    • Navet, également riche en divers minéraux et vitamines. Il fait partie de la famille des crucifères, comme les choux.
    • Radis noir, détoxifiant du foie.
    • Fenouil, riche en fibres, digestif et carminatif.
    • Ail, oignon, persil, cerfeuil…

    La soupe possède le double avantage d’apporter des actifs contenus dans les légumes tout en étant une source d’hydratation, indispensable pour une bonne détoxination de l’organisme.

    1. Les fruits
    • Banane, contient du potassium, et divers sels minéraux.
    • Ananas, riche en fibres qui activent l’élimination des déchets intestinaux.
    • Citron, diurétique et excellent digestif.
    • Pomme, diurétique, elle contient des fibres. Contrôle la diarrhée grâce à sa teneur en pectine.
    • Poire, active la diurèse.
    • Myrtille, riche en anti oxydants, potassium, vitamine C et fibres.
    • Pastèque, diurétique et réhydratant.
    1. Les légumineuses et céréales complètes

    Riches en fibres, elles demeurent de plus d’excellents apports en nutriments.

    L’eau, même si cela parait évident. Elle n’est pas suffisamment consommée chez certaines personnes. Une priorité  à laquelle on peut rajouter plantes, (pissenlit, artichaut, romarin, fenouil, orthosiphon, thé vert…), bicarbonate de soude qui aidera à digérer.

    Il convient également de maintenir une activité physique  et de s’accorder des moments de détente réguliers. La pratique du sauna,  du hammam aidera à éliminer les déchets de l’organisme.

    Les massages énergétiques, (ayurvédique), sont excellents pour aider le corps à  éliminer les toxines.

    La complémentation alimentaire

    Elle ne doit pas remplacer ce qui a été vu précédemment.

    La prise de draineurs ne doit être qu’un renfort à l’organisme.

    La sortie de l’hiver est le moment où la fatigue se fait ressentir, le moral est entamé après ces courtes journées ensoleillées. C’est la période où les divers maux, ventre, dos…  sont sensibles. La surcharge toxinique enregistrée pendant cette période en est pour la grande partie responsable.

    La complémentation alimentaire, comme son terme l’indique doit complémenter l’alimentation équilibrée en apportant des bienfaits occasionnels.

    Le choix des compléments alimentaires doit être réfléchi. Il faut faire attention aux produits trop puissants risquant d’avantage fatiguer l’organisme.

     

    « LE JOGGING : OUI MAIS A PETITE DOSE!L'OPTIMAL EFT DE G. CRAIG »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :