• LA VITAMINE D CONTRE LES CELLULES CANCEREUSES

    La vitamine D stimule l'immunité contre les cellules cancéreuses

    La vitamine D préviendrait le cancer du côlon par un mécanisme d'immunoprévention, en stimulant des cellules du système immunitaire.

    La Nutrition.fr Marie-Céline Jacquier 

     

     

    Des niveaux élevés de vitamine D sont associés à une réduction du risque de cancer du côlon dans différentes études d’observation. D’après un article paru dans la revue Gut, ce bénéfice serait dû à l’action positive de la vitamine D sur les défenses immunitaires de l’organisme.

    La vitamine D est produite par la peau lorsque celle-ci est exposée à la lumière du soleil. Elle est essentielle à la santé osseuse, mais pourrait également prévenir de nombreuses maladies chroniques. Entre autres, un déficit en vitamine D est associé à certains cancers, aux maladies auto-immunes, à la mortalité, ou à des maladies mentales.

    Dans cette étude, des chercheurs de la Harvard School of Public Health ont voulu savoir quels étaient les mécanismes sous-jacents expliquant l’effet positif de la vitamine D sur le cancer du côlon-rectum. Ils ont étudié 318 personnes qui avaient développé un cancer colorectal et 624 témoins qui provenaient de deux études de cohorte : la Nurses’ Health Study et la Health Professionals Follow-up Study.

    Les niveaux de vitamine D avant l’apparition d’un cancer étaient connus. Les chercheurs ont observé que plus les niveaux de vitamine D étaient élevés, moins les participants avaient de risque de développer des tumeurs colorectales.

    Les chercheurs ont aussi étudié la réaction immunitaire des patients et les lymphocytes T qui s'infiltraient dans les tumeurs. La vitamine D était associée à une réaction immunitaire intense, permettant une « immunoprévention » du cancer. En effet, les cellules immunitaires de la tumeur peuvent convertir la 25-hydroxyvitamine D en un composé bioactif : la 1 α,25-dihydroxyvitamine D3, qui influence les cellules immunitaires.

    Une tumeur maligne ne contient pas que des cellules cancéreuses mais différents types cellulaires, parmi lesquels on trouve des cellules du système immunitaire : les lymphocytes T. Ceux-ci  peuvent cibler des cellules tumorales et limiter leur croissance. Une tumeur contenant plus de lymphocytes T est de meilleur pronostic.

    Pour les auteurs, la vitamine D interagit donc avec le système immunitaire pour prévenir les tumeurs, comme l’explique Shuji Ogino : « Cette étude montre vraiment que la vitamine D a un effet sur l’immunité ». D’après lui, « La vitamine D stimule l’immunité non seulement dans le cancer, mais aussi pour combattre les infections. »

    Précédemment, il avait été montré que la vitamine D agit sur l’expression de centaines de gènes, dont des gènes impliqués dans l’immunité.

    Song M, Nishihara R, Wang M, Chan AT, Qian ZR, Inamura K, Zhang X, Ng K, Kim SA, Mima K, Sukawa Y, Nosho K, Fuchs CS, Giovannucci EL, Wu K, Ogino S. Plasma 25-hydroxyvitamin D and colorectal cancer risk according to tumour immunity status. Gut. 2015 Jan 15. pii: gutjnl-2014-308852. doi: 10.1136/gutjnl-2014-308852.

     

    « L'ÉPIGÉNÉTIQUE OU NOTRE POUVOIR SUR NOS GÈNES!LA SENSIBILITÉ AU GLUTEN »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :