• EQUILIBRE ACIDO BASIQUE

    Dans la gestion quotidienne en matière de santé je m'appuie sur les 5 piliers suivants:

        Alimentation

     Nutrition

                   Condition physique

       Respiration

    Emotions

    Ces 5 piliers sont en liaison notamment avec l'équilibre acido basique

     D'une alimentation équilibrée assortie d'un bon apport nutritionnel dépendent les bonnes capacités d'assimilation, de digestion et d'élimination. Une oxygénation correcte des cellules par une bonne respiration et la gestion des émotions influent directement sur cette homéostasie.

    L'équilibre acido basique se mesure en pH, (potentiel hydrogène), sur une échelle de 0, (extrêmement acide), à 14, (extrêmement basique). A 7, le pH est dit neutre.

    L'équilibre acido basique est intimement lié à notre hygiène de vie. L'homéostasie du métabolisme acido basique est notamment liée à la nourriture, la boisson et la respiration. Le mode de vie influe en permanence sur cet équilibre.

    La ventilation pulmonaire sous l'impact du diaphragme étant très importante, il convient donc de respirer en conscience, et non comme la plupart des humains, qui ne libèrent pas le diaphragme, sous l'effet du stress notamment, voir l'article BIEN RESPIRER.

    Le sang, afin de remplir ses fonctions vitales, nourrir les cellules, etc, doit avoir un pH alcalin compris entre 7.35 et 7.45. En dessous de ce seuil, des complications du type obturation des veines pouvant entraîner infarctus et AVC peuvent survenir.

    L'équilibre acido basique du sang varie en fonction des aliments ingérés.
    Deux classes d'aliments : les aliments acidifiants et les aliments alcalinisants.

    L'organisme dispose de "systèmes tampons" qui lui permet de réguler le pH du sang et évite ainsi l'acidification totale. Cette régulation se fait au détriment de certains tissus organiques qui fournissent les "éléments tampons" dont il a besoin. 

    C'est pourquoi, après des années d'excès d'acidité de certains organismes, une déminéralisation s'opère, favorisant la dégénérescence ostéo articulaire, arthrose, ostéoporose et problèmes dentaires.

    D'un côté, notre alimentation devenue trop industrielle au fil du temps de plus en plus raffinée, riche en graisses, additifs, assortie d'un mode de vie avec un stress permanent, le tabagisme, la prise de médicaments au long court, l'alcool, la suralimentation et tous polluants domestiques amplifient le déséquilibre acido basique.

     D'un autre côté les nutriments vitaux sous forme de sels minéraux, vitamines, fruits et légumes, fibres alimentaires et enzymes végétaux propices à contrôler l'homéostasie du métabolisme acido basique ne sont pas apportés en quantité suffisante à l'organisme, car l'alimentation en est appauvrie et les prises sont souvent trop faibles pour un effet désirable.

     C'est ainsi que nos "systèmes tampons" sont débordés par la circulation d'acides et de toxines. De plus les émonctoires, reins, peau, intestins, poumons, foie sont également dépassés, et l'acide ainsi que les toxines en excès s'accumulent dans l'organisme provoquant différentes manifestations et maladies dites de "civilisations".

     L'acidification du sang génère un cercle vicieux. Il devient plus visqueux, et donc circule plus lentement. Comme il circule plus lentement, l'oxygénation des cellules est diminuée, la distribution des nutriments s'en trouve amoindrie et l'élimination de l'acide carbonique et autres toxiques est ralentie.

      Les problèmes liés à un terrain acide sont :   

    • Fatigue chronique
    • Rhumatismes, ostéoporose, arthrose, goutte, arthrite, polyarthrite, fibromyalgie, crampes
    • Problèmes de peau
    • Problèmes du transit intestinal
    • Baisse des défenses immunitaires, allergie
    • Problèmes ORL, rhumes à répétition, sinusites, otites, bronchites
    • Irritabilité, nervosité, anxiété
    • Brûlures d'estomac, régurgitations, calculs
    • Etc

     Les acides qui se métabolisent mal et "encrassent" l'organisme

    • Acide sulfurique, (additifs alimentaires E513, viandes, charcuteries, laitages, composition de cosmétiques, de formulations pharmaceutiques)
    • Acide urique, (viandes, charcuteries, efforts physiques importants, stress)
    • Acide formique, (additifs alimentaires, arômes artificiels, édulcorants)
    • Acide nitrique, (viandes, charcuterie, saumures)
    • Acide phosphorique, (viandes, laitages, sodas au cola, poissons, poulet)
    • Acide acétylsalicique, (antalgiques)
    • Acide carbonique, (mauvaise respiration, manque d'exercices physiques ou exercices physiques intenes)
    • Acide acétique, (vinaigre, farine blanche,, sucres, exercices physiques intenses)
    • Acide lactique, (aliments transformés E270 comme saumures et certaines sauces, poissons fumés, salaisons, stress, exercices physiques intenses)
    • Acide chlorydrique, (sel de cuisine, stress)

    Les organes reins et poumons sont essentiels pour une bonne élimination des résidus acides.

    Les reins sont chargés d'éliminer les éléments acides les plus délicats, non volatils, en particulier tous résidus d'une alimentation riche en protéines animales. Attention au régime alimentaire trop carné pour éviter de fatiguer les reins!

    Les poumons éliminent plus rapidement les acides volatils qui proviennent surtout des aliments d'origine végétale comme les céréales.

    Il paraît souhaitable de préférer les protéines de type végétales à celles de type animales.

    Un aliment sera acidifiant ou alcalinisant selon :

    •  Sa qualité et sa quantité de minéraux 
    • Sa teneur en citrates et bicarbonates (potassium)
    • Sa teneur en protéines
    • La quantité d'acides aminés soufrés contenue dans les protéines

    Les aliments acidifiants renferment du chlore (Cl), du soufre (S), du phosphore (P). (Sources dans les aliments carnés.

    Les aliments alcalinisants sont riches en potassium (K), calcium (Ca), magnésium (Mg) et sodium (Na). (Sources dans les aliments végétaux).

     Les aliments acidifiants

    • Viandes, poissons, volailles gibiers, charcuterie, abats, oeufs
    • Sucre blanc
    • Farines blanches
    • Alcools, café, thé, cacao
    • Sel de cuisine, poivre, vinaigre, moutarde
    • céréales
    • Lait
    • Plats préparés, conserves

     Les aliments alcalinisants

    Ceux qui apportent  à l'organisme sels minéraux et oligo-éléments.

    •  Légumes frais : topinambour, crosne, betterave, carotte, navet, panais, radis, rutabaga, salsifis, ail, oignon, poireau artichaut, asperge, aubergine, carde, céleri branche, chou, concombre, cornichon, courge, courgette, citrouille, fenouil, haricot-vert,  bette, épinard, tomate crue, chicorée, scarole, cresson, laitue, mâche, pissenlit
    • Légumineuses : lentilles
    •  Fruits frais : orange, clémentine, mandarine,  ananas, grenade, fraise, groseille, pomme, poire, pêche, raisin, cerise, melon, pastèque, pamplemousses et citrons, (même s'ils ont un goût acide!)
    • Jus de légumes frais, jus de fruits frais, jus d'herbes

    Modérer la prise de végétaux riches en hydrates de carbone, créant des acides dans l'organisme, si on a un terrain déjà à tendance acide :

    •  Pomme de terre, patate douce, igname, potiron, potimarron, manioc 
    •  Haricots rouges, haricots blancs, pois chiches, pois cassés, fèves
    •   Blé (pâtes), riz, maïs

         Les céréales à favoriser sont :
    • Amarante
    • Quinoa 
    • Millet
    • Sarrasin

    Consommer les fruits secs accompagnés d'un apport de fibres, pour limiter la hausse de glycémie rapide.

    Abuser des graines germées, dont les protéines sont déjà décomposées en acides aminés et donc facilement métabolisées par l'organisme :

    •  Luzerne, lentilles, pois chiches

    Les oléagineux sont de précieux alliés alcalins, à prendre à l'apéritif :

    • Amandes
    • Noisettes
    • Graines de courge, tournesol

    Consommez tout au long de la journée de l'eau et des tisanes.

    L'indice Pral

    Pour mesurer l'équilibre acido basique d'un aliment, le Docteur allemand Thomas Remer  à créé un indice appelé Pral : Potential Renal Acid Load , ou charge rénale acide potentielle. Cette charge est mesurée dans l’urine. Les chiffres au dessous de 0 indiquent une acidité et les chiffres supérieurs à 0 relèvent une alcaninisation.

    Découvrez l’indice PRAL de plus de 4 000 aliments Nutrition.fr

    Les soins corporels

     Les plantes des pieds contiennent beaucoup de glandes sudoripares, permettant d'éliminer toxines et acides. Nous le sentons parfois lorsque nous transpirons des pieds!

    D'autre parties du corps peuvent favoriser la libération des déchets organiques par sudation, aisselles, paumes des mains, creux poplités...

    Il convient donc de faire des bains de corps entier ou parties, (pieds), et des massages avec des sels alcalins, voir rubrique Massages de relaxation.

    « LES INTOLERANCES ALIMENTAIRESLA SPIRULINE : ALIMENT COMPLET »
    Partager via Gmail Yahoo!