• CHOCOLAT ET SANTE

    Le  chocolat  esCHOCOLAT ET SANTEt produit à partir de la fève du cacaotier, (appelé également cacaoyer).

    Le cacaotier, originaire du Mexique, a été domestiqué il ya environ 3000 ans. Il a pu servir  à la confection de boisson fermentée.

     Les fèves de cacao sont contenues dans de grosses cabosses, et sont utilisées pour la confection du chocolat après avoir fermentées et été torréfiées.

    Un français consomme environ 7 kg de chocolat par an; naturellement il y a les gros  gourmands qui en mangent d’avantage.

    Le chocolat est un aliment convivial, qui est offert au moment des fêtes, surtout à noël.

    La consommation mondiale du chocolat tend à s’accroître, par le biais des pays émergents, et une pénurie est annoncée.

    Constitution du chocolat

    Le  chocolat est un aliment très consommé par les petits et les grands.

    Le chocolat est un aliment plaisir avant tout, et consommé avec  modération peut apporter des bienfaits pour la santé. Mais il faut avant tout bien choisir son chocolat.

    Les bénéfices du chocolat pour la santé ne doivent toutefois pas être source de bonne conscience pour toutes celles et ceux qui se ‘’goinfrent’’ de cet aliment !

    Le choix du chocolat se portera sur le noir, possédant moins de sucres et  matières grasses que le chocolat au lait. On écartera systématiquement le chocolat blanc; il contient peu ou pas de cacao. C’est du beurre de cacao avec du lait et du sucre.

    Diverses études ont démontré les bienfaits de quelques carrés de  chocolat noir pris quotidiennement, et de la boisson au cacao.

    Les différents constituants du chocolat :

    Fèves de cacao contenant de l’eau, graisse, alcaloïdes, amidon et cellulose.

    Pâte de cacao, à partir de graines broyées.

    Beurre de cacao renferme des triglycérides, vitamine E et polyphénols. Notons au passage que ces 2 dernières substances sont antioxydantes et permettent un équilibre dans le phénomène d’oxydation lipidique !

    Poudre de cacao, à partir de la pâte de cacao. Cette poudre renferme une multitude d’éléments : polyphénols, glucides, vitamines, minéraux et alcaloïdes.

    Alcaloïdes

    • Théobromine, molécule proche de la caféine et de théine, en quantité importante. La présence de cette théobromine à donné le nom scientifique du cacaotier, Théobroma cacao, (nourriture des Dieux). Elle aurait une action sur l’humeur.                                                 Attention toutefois à ne pas  faire consommé cette molécule aux chiens et chats, car contrairement aux humains, ceux-ci ne métabolisent pas la  théobromine.                       Une étude scientifique, menée par l’équipe du  professeur Alyn  Morice de la Cough Clinic de l'Université d'Hull, démontre que la théobromine  possède un effet antitussif aussi important que la codéine. L’action se ferait pas l’intermédiaire du nerf vague.
    • Théophylline, complète l’action de la théobromine, avec son action broncho-dilatatrice.
    • Phényléthylamine ou PEA, véritable neurotransmetteur. C’est une véritable molécule du plaisir. La phényléthylamine est produite par les sportifs pratiquant régulièrement un sport comme la course à pied; après chaque séance de sport ils se sentent bien, euphorique; Cette molécule est présente en grande quantité chez les personnes qui tombent amoureux !

    Cependant la quantité de cette substance dans le chocolat est très faible; Il convient donc de manger quelques carrés de chocolat, faire régulièrement du sport et être amoureux !

    Minéraux

    • Magnésium, près de 100 mg pour 100 g, très utile pour répondre aux phases stressantes de la vieAide notamment à la contraction musculaire.
    • Manganèse, minéral très présent dans le chocolat, antioxydant et cofacteur métabolique.
    • Phosphore se retrouve principalement dans la poudre de cacao. Ce minéral est le plus abondant dans l’organisme après le calcium. Essentiel pour les os, la dentition, le phosphore est également un régulateur du pH sanguin.
    • Cuivre, minéral très présent dans la poudre de cacao. Anti radicalaire, ce minéral intervient dans l’équilibre immunitaire, dans la formation du collagène, de l’hémoglobine.
    • Fer, indispensable au transport de l’oxygène et la formation des globules rouges.
    • Zinc, ce minéral intervient dans de nombreux processus cellulaires, dont celui de l’immunité.
    • Potassium, rôle important dans le fonctionnement du cœur. Favorise la transmission nerveuse.
    • Sélénium, précurseur du glutathion péroxydase, l’un des principaux enzymes antioxydants.

    Vitamines

    • B2, (Riboflavine), possède un rôle important dans la production de l’énergie cellulaire
    • B3, (Niacine), active dans la production de l’énergie cellulaire.
    • E, tient un rôle antioxydant dans la membrane cellulaire. Présente dans le beurre de cacao avec les triglycérides, la vitamine E contrôle l’oxydation lipidique de ces derniers.

    Antioxydants

    • Polyphénols, (flavonoïdes), , catéchines et épicatéchines, véritables protecteurs cellulaires. Le lait inhiberait l’action des polyphénols. Les flavonoïdes retardent la formation des plaques d’athérome. Ces antioxydants empêcheraient l’oxydation du cholestérol, (LDL). Le chocolat pourrait également être intéressant dans la régulation de  la pression artérielle en favorisant la dilatation des vaisseaux et en augmentant la fluidité du sang. Des études indiquent que les flavonoïdes du chocolat  noir préviendrait l’apparition du diabète de type II en améliorant la résistance  à l’insuline. Gros intérêt pour prévenir les risques cardio vasculaires.   Cependant la richesse en flavonoïdes dépend directement de la quantité  de poudre de cacao que contient le chocolat.                                                                 

    Acides gras

    • Acide stéarique. Le beurre de cacao renferme des acides gras saturés. Ces graisses sont généralement délétères à la santé avec les risques cardiovasculaires qu’elles occasionnent. Plusieurs recherches ont démontré que l’acide stéarique n’a pas cette problématique,       n’augmentant pas les LDL. Ces graisses ont même des effets bénéfiques sur contre la formation des caillots et sur  la pression sanguine. De plus le beurre de cacao renferme la vitamine E (antioxydant au sein des lipides).

    Bien - sûr les teneurs de toutes ces sources nutritionnelles contenues dans le chocolat varient en fonction de la qualité des ingrédients du chocolat et de sa fabrication.

    Substitution avec des matières grasses végétales

    La législation française autorise aujourd’hui l’ajout de 6 matières grasses végétales dans la confection du chocolat. 

    Cette réglementation fait suite au décret européen pour définir légalement le terme de ‘’chocolat’’. Ce décret autorise en effet l’adjonction de 5 % maximum de matières grasses végétales  en dehors du cacao pour la fabrication du chocolat.

    La question que l’on peut se poser : ce chocolat est-il du   ‘’chocolat’’ ? Ou bien est - ce un autre produit ? Dans ce second cas ne conviendrait- il pas de changer de nom ?

    Il est certain que cette directive permet aux industriels d’utiliser des matières à plus faibles coûts et également de faire face à la pénurie mondiale prévue depuis que les pays émergents ont pris goût à cet aliment !

     

    « COMMENT SAUVER SA PEAU?L’ANXIETE »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :